MetalTap

Jelly Germain Ngono

jelly1-224x300jelly nb corps190596_110787525667884_7397085_njelly nb americain
Jelly Germain est né au Cameroun et découvre les claquettes à l’âge de 12ans par l’intermédiaire des films de Jo Milgram (grand collectionneur de films de jazz des années 20 à 50) où il découvre pour la première fois  Les Nicholas Brotherskids  qui  deviennent  dès lors sa plus grande source d’inspiration.
Il est remarqué par le chef d’orchestre des « Royal Tencopators », Olivier Brard qui lui permet de faire ses premières scènes.
Il s’inscrit au conservatoire Candela à Paris, suit les cours de danse de  Jacques Bense pour les claquettes et fait la rencontre des frères Vecchione  qui l’orientent en parrallèle  sur une formation d’acrobate  à l'école des arts du cirque et du mime (au Carré Sylvia Montfort).
 
Il continue sa formation aux Etats-Unis pour y apprendre les techniques authentiques des maîtres des claquettes. Il est formé par Ralph Brown (Danseur du Cotton Club), et côtoie des grands noms des claquettes comme Buster Brown, Lon Chaney, Diane Walker, Chuck Green.
Il forme alors un duo de claquettes avec l’un des meilleurs danseurs américains des année 80 ; Michael Clory (Cotton club-Black and Blue).
A Paris, il se produit  au Cabaret « Trois Maillets » et à la « Nouvelle Eve ».
Il part ensuite  en Hollande en 1991 où il est chorégraphe du « Holland Show Ballet » diffusé  périodiquement sur la chaîne de télévision néerlandaise  "Veronica". 
Parallèlement, il crée sa première compagnie «  Rythm Aces » et travaille sur des projets vidéos de publicité, telles que Coca Cola avec le groupe Pandoras,  ou des réalisations comme "it's always rythm".
Il partage également la direction artistique du groupe "I dance jazz" de Gary Seymour, précurseur de la danse jazz rock populaire.
 En tant que professeur, il intègre l'Académie de danse d'Amsterdam et la même année devient chorégraphe du « Lido »  d’Amsterdam. Il travaille avec Bruno Barry (chorégraphe du Ballet national néerlandais) et produit la comédie musicale
   "M. Bojangles of Harlem". 
En 1993, Il décroche  un rôle de soliste dans «Riverdance»  puis  enchaîne les tournées avec  «Black and Blue » en 1996 .
De 1997 à 2000, il se produit dans des spectacles de variété au Sporting Club de Monaco et au Casino Rhul de Nice. 
De retour à Paris, il reprend les tournées avec Thierry Godefroy  puis  crée « Harlem Swing »  comédie musicale traitant de
l’histoire du jazz aux Etats-Unis.
Depuis, Il est professeur de claquettes et de danse de salon au conservatoire de Roissy et Veymars, chorégraphe de la cie
Showtime 20's, chanteur avec Harlem Drivers, et prof de claquettes- hip hop - comédie musicale chez Twist'n'jazz à Paris.

Jelly à partagé la scène avec les plus grands pianistes du blues, jazz et boogie, sur de nombreux festivals en europe dont
celui de  La roquebrou.Nous le retrouverons cette année à Châtel-guyon.
Fort de son expérience, il vous plongera dans l’ambiance de l’âge d’or des claquettes et vous  transmettra ses connaissances
du Old style, autrement dit le fabuleux  Tapdance  des années 20 à 50.